Mon étrange petite sœur et les prisonniers d’Alcatraz

Auteur : Gennifer Choldenko
Éditeur : Pocket Jeunesse
Thèmes abordés : Autisme
Public : Adolescent
EAN13 : 978-2266143448

Alcatraz, 1935. Le père de Caribou, douze ans, fait partie du personnel de la prison. Comme il a la responsabilité de sa sœur aînée Nathalie, autiste, le garçon peine à se faire des amis. La fille du directeur les entraîne, lui et les autres enfants de l’île, dans des bêtises farfelues, comme proposer à leur classe de faire laver leurs habits par les prisonniers… Les parents de Caribou sont désespérés de ne pouvoir faire rentrer Nathalie dans une école spécialisée. La jeune fille progresse cependant, en particulier au contact d’un prisonnier, qui s’avère être Al Capone en personne. En demandant discrètement au célèbre gangster de faire jouer ses relations, Caribou parvient à ce que Nathalie soit admise à l’institut. Impression générale après lecture : quelle imagination ! Aborder le thème de l’autisme n’est pas nouveau, mais le placer dans un tel contexte historique est complètement original. C’était ouvrir la porte à une grande liberté de traitement, dont profite heureusement l’auteur. La reconstitution de la prison est rigoureuse (voir la note finale de l’auteur, la bibliographie), la prise en charge de l’autisme dans les années 1930 bien évoquée. A partir de là, le narrateur Caribou peut raconter sa vie quotidienne, les événements marquants, exprimer ses sentiments d’amour mêlé de rejet par rapport à sa sœur. L’humour est présent tout du long, atténuant la gravité du propos. Entre réalisme (voir les crises de Nathalie, le déni de la mère sur son âge) et fantaisie (le trafic à la lingerie, la rencontre fortuite avec la mère d’Al Capone…), Mon étrange petite sœur et les prisonniers d’Alcatraz est un superbe roman qui devrait savoir convaincre le plus réticent des lecteurs. Best-seller aux Etats-Unis, il y a aussi reçu un prix prestigieux.

Revenir à la liste